Trismus

Le trismus peut être divisé en deux catégories : celle où les tissus mous ou les muscles sont endommagés et celle où les os ou les articulations sont touchés. Il existe de nombreuses causes possibles de cette affection, l'une d'entre elles étant liée à un cancer de la tête et du cou. Les cancers de la tête et du cou sont généralement traités par chirurgie, radiothérapie ou une combinaison des deux, ce qui peut entraîner des complications telles que la réduction de la mobilité de la mâchoire (trismus). Heureusement, il existe des moyens de prévenir et de traiter le trismus.

Qu'est-ce que le trismus ?

Le trismus est un état dans lequel un patient voit la mobilité de sa mâchoire réduite après une intervention chirurgicale ou une radiothérapie. Il provoque des douleurs, interfère avec l'alimentation et l'élocution et peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie. Ces difficultés peuvent survenir à un moment où une bonne alimentation et une bonne hygiène bucco-dentaire sont importantes pour le rétablissement. Tous les patients atteints d'un cancer de la tête et du cou ne présentent pas de trismus, mais la prévalence de cette affection est de 37 % chez les patients atteints d'un cancer irradié jusqu'à trois ans après le traitement.1

Thérapie

TheraBite® Jaw Motion Rehabilitation System™ est un appareil manuel dont il est cliniquement prouvé qu'il aide à prévenir et à traiter le trismus en améliorant la force et l'endurance des muscles de la mastication2, 3, 4. Les exercices de mouvement passif et d'étirement5 avec TheraBite® sont une forme efficace de thérapie de la mâchoire, comme le montre le guide ci-dessous.

Le TheraBite® est tenu dans la main pendant l'utilisation, les embouts étant placés entre les dents de la mâchoire supérieure et de la mâchoire inférieure. Le patient exerce alors une pression sur le levier, ce qui ajoute de la résistance à la fermeture des mâchoires.

Découvrez en vidéo comment utiliser le TheraBite®

Deux objectifs de traitement :

Augmenter l'amplitude des mouvements de la mâchoire5, 6
  • Etirer les tissus
  • Renforcer les muscles affaiblis
  • Mobiliser les articulations
Diminuer la douleur6, 7
  • Réduire l'inflammation des articulations
  • Réduire les douleurs musculaires

Protocole

Pour obtenir les meilleurs résultats avec TheraBite®, nous recommandons aux patients d'essayer les deux protocoles suivants :

  • Le protocole 5-5-30 - pour le trismus causé par la fibrose radio-induite ou la cicatrisation chirurgicale (étirements plus longs) :
    5 fois par jour, 5 étirements, 30 secondes suivies d'une pause de 30 secondes.
  • Le protocole 7-7-7 - pour une mobilité limitée de l'articulation :
    7 secondes suivies d'une pause de 7 secondes, 7 étirements, 7 fois par jour.

Curieux d'en savoir plus sur la façon dont TheraBite® peut aider vos patients à traiter le trismus ? N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.

Références :

1 Aghajanzadeh S, Karlsson T, Engström M, Tuomi L, Finizia C. A prospective 5-year study of trismus prevalence and fluctuation in irradiated head and neck cancer patients. Acta Otolaryngol. 2022;142(7-8):620-626.
2 Montalvo, C., et al., Impact of exercise with TheraBite device on trismus and health-related quality of life: A prospective study. Ear Nose Throat J, 2017. 96(1): p. E1-E6.
3 van der Molen L, van Rossum MA, Burkhead LM, Smeele LE, Rasch CR, Hilgers FJ. A randomized preventive rehabilitation trial in advanced head and neck cancer patients treated with chemoradiotherapy: feasibility, compliance, and short-term effects. Dysphagia. 2011;26(2):155-70.
4 Pauli N, Andrell P, Johansson M, Fagerberg-Mohlin B, Finizia C. Treating trismus: A prospective study on effect and compliance to jaw exercise therapy in head and neck cancer. Head Neck. 2015;37(12):1738-44.
5 Kraaijenga, S., et al. (2014). "Treatment of myogenic temporomandibular disorder: a prospective randomized clinical trial, comparing a mechanical stretching device (TheraBite(R)) with standard physical therapy exercise." Cranio 32(3): 208-216.
6 Sebastian MH, Moffett BC. The effects of continuous passive motion on the temporomandibular joint after surgery. Part II. Appliance improvement, normal subject evaluation, pilot clinical trial. Oral Surg Oral Med Oral Pathol. 1989;67(6):644-53.
7 Gassner RJ, Buckley MJ, Studer RK, Evans CH, Agarwal S. Interaction of strain and interleukin-1 in articular cartilage: effects on proteoglycan synthesis in chondrocytes. Int J Oral Maxillofac Surg. 2000;29(5):389-94.
8 Standley, P.R. and K. Meltzer, In vitro modeling of repetitive motion strain and manual medicine treatments: potential roles for pro- and anti-inflammatory cytokines. J. Bodyw. Mov Ther, 2008. 12(3): p. 201-203.

Partager

Contenu réservé aux professionnels de santé